Oeuvre d'art en lumière

Le luminaire BOREAL habillé d'un masque unique à Porto-Vecchio.

Porto Vecchio aussi connue sous le nom de « la cité du sel » est la troisième ville de Corse et se divise en deux parties : la ville haute avec sa citadelle et le port.

Dans le cadre du réaménagement du centre-ville, l’ancienne équipe municipale souhaitait que la distinction entre la haute-ville et la citadelle se fasse à nouveau. Pour cela, il a été décidé d’apporter de nouveaux mobiliers urbains mais également de nouveaux luminaires dans la citadelle.

Les responsables du projet ont eu connaissance de l’installation de BOREAL dans la ville de Dijon et ont tout de suite été conquis par son design, sa modernité et son aspect lanterne. Le BOREAL est dédié à l’animation urbaine et permet de créer des ambiances festives avec son masque ajouré en acier inoxydable. Cela correspond à l’image de Porto- Vecchio qui est une ville de fête, jeune et contemporaine. Le fait d’associer différentes températures de couleur, avec une température de 3 000 K dirigée vers le bas et une autre de 2 200 K plus ambré, qui elle, est dirigée vers le haut, permet d’avoir un résultat proche d’un lampion. Les responsables du projet ont émis le souhait d’avoir un design unique qui représente l’identité de la citadelle. Un masque retraçant l’histoire de la ville a été créé. Ce masque témoigne d’une histoire d’attachement des habitants à une fresque présente dans la salle de la mairie où se déroule entre autres les mariages.

Afin que vous compreniez mieux ce choix de masque, revenons ensemble sur cet épisode central. La mairie avait le projet de construire une salle des mariages à part. Mais lors d’une réunion publique, les habitants ont montré leur attachement à la salle actuelle et plus particulièrement à la fresque murale représentant l’identité de la citadelle.

« Cette représentation date des années 60. Réalisée en mosaïques de pierres de granit et de morceaux de verres, cette fresque est un élément culturel présent sur toutes les photos de mariages des familles Porto-Vecchiaises auquel les habitants sont extrêmement attachés » explique Florence Valli, ancienne adjointe au Maire et chargée du projet & dessinatrice du masque. Sur ce masque, il y a un équilibre entre les éléments de la fresque et l’écriture de PortiVechju. « Si les personnes ne connaissent pas la signification des différents détails, elles reconnaissent tout de suite le nom de Porto-Vecchio écrit en corse » explique Florence Valli qui a dessiné le masque. C’est avec une très grande minutie que tous ces détails sont représentés sur le masque.

Cela confère à la ville son identité unique ainsi que son caractère.

Porto-Vecchio
France

Client

Ville de Porto-Vecchio

Partenaire(s)

Bureau d'étude : Cabinet Blasini
Installateur : CEREM
Mât : TMC Innovation
Photographe : Sébastien Chebassier

« Le masque créé pour le luminaire reprend les constituants du tableau. Nous retrouvons l’aspect maritime, avec le découpage de la côte de Porto-Vecchio et la présence de bateaux. Les parasols quant à eux représentent l’activité touristique de la ville, un secteur très important économiquement. La présence des marais salants ou encore des chênes-lièges permet de rendre hommage à ses deux secteurs qui ont apporté une renommée à la citadelle.
Avec la pinède, c’est le côté montagneux et la forêt de l’Ospedale qui ont été mis en valeur enfin le nom de la ville est inscrit en corse. Ces éléments réunis sont un hommage aux anciennes et actuelles activités qui ont fait et qui font encore l’identité de Porto-Vecchio. »

Florence Valli
Ancienne adjointe au maire, chargée du projet & dessinatrice du masque